Le 25 novembre 2000

Ce soir-là, Jérôme Kielwasser réalise le voeu de Hermann Vlym en organisant un grand concert au foyer de l'ACL, suivi d'un bal dansant. La salle est comble et des bancs sont rajoutés en dernière minute. Les musiciens réservent une surprise de taille au jeune président en le coiffant d'un chapeau de Catherinette ! Par ce "guet-apens" est alors née la tradition d'offrir le fameux couvre-chef, au milieu du concert, à celui ou celle qui désormais sera encore célibataire à cette époque-là de l'année (et ce fut à nouveau le cas en novembre 2005 pour Alain Muller qui venait de fêter ses 25 ans).

Le 6 janvier 2001

Ce jour-là, le doyen de l'UNION, Berry Vlym est mis à l'honneur pour ses 80 ans. Une fête lui est organisée et plus de 150 musiciens sont venus interpréter quelques notes ensemble. Un vibrant hommage de sympathie et de respect de la part de chaque participant ainsi que toute sa famille qui ont tous joués le jeu pour que l'effet de surprise soit complet. Faisant en fait partie des harmonies de Bartenheim, Schlierbach, Saint-Louis et Huningue, il est devenu le bibliothécaire de chacune ainsi que le responsable des classeurs de partitions.

Il ne profitera cependant pas de son cadeau puisqu'il décèdera le 1er mai suivant d'une maladie qui avait ralenti ses activités. Mais du temps de sa présence son malin plaisir - au grand dam des musiciens - consistait à énoncer, le nombre exact des présences de chacun tant pour les plus assidus qu'à ceux qui ne venaient qu'occasionnellement... Et rien (ni personne !) n'aurait pu l'empêcher de formuler sa liste de "Hartäpfels"

Le 18 mars 2001

Ce jour-là, les élections municipales désigne Jacques Ginther nouveau maire du village. Comme la Musique recherche alors un nouveau directeur, elle n'a pas pu se déplacer pour l'aubade traditionnelle devant la mairie. S'excusant par le biais du bulletin paroissial, les musiciens sont (en compensation) tout de même allés jouer une petite sérénade le 24 octobre suivant, lors des 50 ans de leur 1er magistrat bartenheimois.
Salomé Hassler, toute jeune dirigeante, est venue s'essayer à la direction de l'harmonie mais une incompatibilité notoire entre sa méthode plutôt professionnelle et le manque de motivation des musiciens, ne lui a pas permis de rester au-delà d'une année.

Le 27 février 2002

Ce mercredi soir-là, suite à une réunion du comité, les musiciens de Bartenheim se sont associés à ceux de Kembs et Loechlé pour une entente musicale et associative. Sous la baguette de Philippe Luga, les Harmonies Réunies ont ainsi complété leurs pupitres respectifs. 
La qualité des oeuvres interprétées a également été rehaussée et c'est un ensemble de plus de 35 musiciens qui a ainsi pu se produire. Les jeunes présidents ont ainsi motivés leurs troupes pour permettre ce "mariage" où il n'a jamais été question de fusion. Chaque association conservant son identité et ses propres prestations communales. Les répétitions se faisant un mois dans un village puis le suivant dans l'autre village, la fructueuse collaboration, la bonne entente et le travail musical sont devenus les piliers pour construire l'avenir.

Le 27 juillet 2003

Cette nuit-là est doublement funeste. 2 membres d'honneur viennent de trépasser en même temps : Jean Vlym, qui a pris sa retraite musicale en 1989 et Aloyse Schmitt. Ils s'en sont allés rejoindre ensemble pour l'éternité, leurs amis musiciens au grand orchestre céleste.

Septembre 2005

Ce mois-ci est, comme chaque année, celui de la reprise des répétitions de musique et pour les harmonies réunies, c'est avec un nouveau dirigeant : Mimo Iliev.

28-11-2005_concert_apero_Unison

Le 15 janvier 2006

Ce dimanche matin-là, le groupe UNI'SON des jeunes, incluant mêlant élèves de l'école de musique et quelques "anciens" assistent à la messe d'ouverture de l'année du centenaire suivi d'un petit concert-apéritif au foyer de l'ACL. Première association du village à atteindre cet âge patriarcal (hormis les Sapeurs-Pompiers) elle n'en reste pas moins vive et active.

Le 1er février 2006

Ce jour-là, lors d'une réunion des comités réunis, Jérôme Kielwasser annonce - non sans tracas - aux membres présents, le prochain "divorce" entre Bartenheim, Kembs et Loechlé. En effet, pour raisons purement financières, l'UNION ne peut plus assurer les frais de direction. De ce fait, il est préférable de se quitter en bons termes et poursuivre chacun de son côté pour ainsi mieux repartir, plus fort, plus tard, sans couler la trésorerie de la Société. Laissant finir la saison ensemble avec le concert du 9 avril à l'Espace Rhénan, la séparation est confirmée le soir du 27 juin, lors de la dernière répétition, après 4 ans de vie commune.

Le 24 juin 2006

Ce jour-là, dans le cadre du centenaire et du Passeport Jazz, les écoles de musique de Bartenheim et de Village-Neuf ont préparé une soirée commune pour permettre aux élèves ainsi qu'au public, de découvrir le Jazz sous différentes formes. Se déroulant à l'Espace RiveRhin, la soirée se veut un succès tant pour son originalité que pour sa portée musicale.

Le 6 septembre 2006

Ce mercredi soir-là, les répétitions reprennent tout de même avec Alain Muller à la direction. Débutant comme professeur de saxophone puis comme directeur de l'école de musique, il a imposer son style en créant le groupe UNI'SON des jeunes. Ne voulant pas laisser la Société sombrer, il a proposé de créer une nouvelle Musique en rassemblant jeunes et anciens sous une même bannière et un seul rythme (un peu comme un certain Monsieur Werner, voici 100 ans) Son dessein s'accomplit d'ailleurs puisque désormais 25 personnes jouent déjà ensemble.

Les 13 et 14 octobre 2006

Pour fêter dignement le centenaire de sa création, la Musique Union a eu le plaisir et l’honneur d’organiser le 69ème festival cantonal du Groupement des Sociétés de Musique des cantons de Huningue et Sierentz, point d’orgue de l’année du centenaire. Vendredi soir, 13 octobre, ce sont 7 sociétés amies (Blotzheim, Buschwiller, Hégenheim, Helfrantzkirch, Saint-Louis, Sierentz et Uffheim) qui ont convergé vers la salle multifonctionnelle de l’Espace 2000 pour donner le coup d’envoi de ce festival musical. Samedi soir, les sociétés de Attenschwiller, Hésingue, Ranspach-le-Bas, Schlierbach, Village-neuf et Huningue ont pris place tout à tour sur le podium pour présenter leur programme musical. Au cours de cette soirée, comme le veut la coutume, le drapeau cantonal a été transmis par la Société de musique Municipale de Huningue à la Musique Union de Bartenheim qui en aura la garde jusqu’au prochain festival cantonal prévu en juin 2007 à Village-Neuf. Enfin, le président du Groupement, Roland Meisterlin et la sénatrice Catherine Trœndlé ont décoré le drapeau de la Musique Union de la médaille d’honneur avec plaquette du centenaire décernée par la CMF (Confédération Musicale de France).

Le 18 novembre 2006

Pour terminer l’année du centenaire sur une bonne note, un concert spécial de gala a été donné au Foyer Saint-Georges. Ce fut aussi l’occasion pour Alain Muller de se présenter pour la première fois au public en tant que directeur de la Musique Union. Et la soirée se prolongea fort tard par un bal animé par le duo Colombo.

Le 18 décembre 2006

En ce mercredi soir, les musiciens de l’Union ont gratifié les visiteurs des Noélies d’une petite sérénade en plein air et dans le froid sur la placette de la Maison Pour Tous. Ce fut le début d’une longue collaboration avec le Comité des Fêtes de Bartenheim, l’organisateur de cette manifestation dont la première édition a été lancée en 2005 en remplacement de la fête des rues (Fascht uf’m Graba) abandonnée en 2002.

Le 31 janvier 2007

Au cours de l’assemblée générale Jérôme Kielwasser a démissionné de son poste de président pour raisons personnelles. Ce n’était pas une surprise puisqu’il nous a fait part de ses intentions à plusieurs reprises au cours des mois écoulés. Après une longue discussion et aucun membre ne voulant prendre sa succession à la présidence, il a été décidé, sur la proposition du maire Jacques Ginther, de nommer un comité de gestion composé de Jean-Pierre Borgne, Bernard Baumann, Denis Rasser et Alain Muller. Enfin Hubert Schur fut nommé secrétaire pour succéder à Jeannette Vlym-Rich qui ne souhaitait pas renouveler son mandat.

Le 14 avril 2007

Après une première soirée loto organisée sous l’égide de l’école de musique le 25 mars 2006, c’est l’Harmonie qui prend le relais pour organiser cette manifestation permettant de faire entrer quelques subsides bienvenus dans la caisse de l’Association.

Le 28 août 2007

En ce dernier dimanche des grandes vacances, une sortie à l’Europa Park de Rust a été organisée par le comité de gestion pour remercier les musiciens et les bénévoles pour leur implication notamment au cours de l’année du centenaire. C’est donc en autocar que 28 personnes ont participé à cette journée récréative dans le célèbre parc d’attractions allemand.

Les 13 et 14 octobre 2007

Afin de préparer le concert annuel du 3 novembre au Foyer Saint-Georges, Alain Muller a convié tous les musiciens à participer au premier séminaire musical qui s’est tenu dans les locaux de la Maison Pour Tous de Bartenheim. Cette nouveauté fut profitable à tous, même si certains étaient un peu réticents de prime abord ! Le concert annuel quant à lui fut un beau succès, avec notamment la participation du quatuor « Polyson » composé de 2 trompettistes et 2 trombonistes.

Les 6 et 7 septembre 2008

Après une première édition dans nos locaux de la Maison Pour Tous, il a été décidé de délocaliser le séminaire musical dans un chalet vosgien à proximité du Hohneck. Ainsi éloignés de leurs préoccupations quotidiennes, les musiciens peuvent se concentrer plus efficacement sur les partitions du concert annuel du 8 novembre prochain. Mais l’un n’empêchant pas l’autre, après les répétitions d’ensemble et par pupitres, les musiciens ont repris des forces  soir autour d’une bonne raclette, dans une belle ambiance festive. Ce séminaire musical dans les Vosges sera reconduit tous les ans jusqu’en 2012.

Le 8 mai 2009

En ce vendredi soir, les membres du Comité et quelques musiciens ont assisté à une soirée cabaret dans un établissement bien connu de Soultzmatt. Le but de cette sortie était avant tout de se renseigner sur le déroulement de ce type de manifestation et pour prendre quelques idées pour l’organisation de notre prochain concert annuel.

Le 7 novembre 2009

En ce samedi soir, la Musique Union invitait son public à son premier concert cabaret au Foyer Saint-Georges de Bartenheim. Cette soirée ne se voulait pas être un simple concert mais un véritable dîner-spectacle. Au menu : Cocktail « Moulin Rouge » et ses amuse-bouche, Bouchée à la Reine sur lit de Nouilles, coupe glacée « French Can Can ». La Musique Union a su surprendre agréablement les spectateurs non seulement par ses interprétations musicales, mais aussi par la participation de la petite troupe de danseuses qui a gratifié le public d’un french can-can endiablé. Pour une première ce fut une belle réussite !


Précédent Suivant